MUSIQUE – START UP – Reprise d’actifs : GROOVER – SOONVIBES Avril 2021

https://business.lesechos.fr/entrepreneurs/actu/0610755141644-musique-groover-se-renforce-avec-la-reprise-de-soonvibes-342985.php

Maître Ismay MARÇAIS est intervenue en qualité de Conseil du Mandataire Liquidateur de la société SOONVIBES et rédacteur de l’acte de cession d’actifs. 

Article de Bruno ASKENAZI le 02/04/2021

La plateforme de promotion de musiciens a plutôt profité du confinement et enregistré une croissance de son chiffre d’affaires. Elle reprend son concurrent qui avait cessé son activité en octobre.

Depuis octobre dernier, la plateforme Soonvibes, en cessation d’activité, était à vendre. Fondée en février 2018 sur le même modèle, Groover, la mise en relation entre artistes et médias à la recherche de talents émergents, vient d’annoncer l’acquisition de sa concurrente pour un montant confidentiel. L’objectif de la start-up : récupérer un maximum des 70.000 utilisateurs artistes de Soonvibes , une marque très active dans la musique électronique.

Dans ce domaine, Groover revendique parmi son réseau plus de 300 médias, radios et producteurs spécialisés, comme le magazine DJ Mag, la chaîne Electro Posé ou le label Cookie Records. Mais l’opération devrait lui permettre de renforcer sensiblement sa présence dans le milieu de la scène électro en France et à l’international.

Croissance pendant le Covid-19

La pandémie, qui a eu pour effet d’annuler tous les concerts, a plutôt favorisé Groover. « Beaucoup d’artistes ont continué à créer de chez eux et, pour ceux qui ne nous connaissaient pas encore, la plateforme a été un moyen de promouvoir leur musique malgré le confinement », explique Romain Palmieri, cofondateur de Groover avec Dorian Perron, Rafaël Cohen et Jonas Landman.

En 2020, son chiffre d’affaires a été multiplié par 3,3 avec 40.000 musiciens inscrits. Soutenue depuis juin 2019 par le fonds Kima Ventures, l’accélérateur Techstars et des business angels, elle est désormais connectée à plus de 1.000 médias, labels et autres influenceurs actifs, tous à l’affût de la prochaine star musicale.

Lire aussi :

2020, année record pour la French Tech

Magie de la musique, art sans frontières, la plateforme réalise la moitié de son chiffre d’affaires à l’étranger (Amérique du Nord, Brésil, Royaume-Uni, Allemagne et Italie notamment). Plusieurs acteurs similaires la concurrencent aux Etats-Unis. Mais Groover est « leader européen avec ce modèle de promotion », assure Romain Palmieri.

La formule a fait ses preuves en permettant à un grand nombre d’artistes de se faire connaître à travers le monde. Le musicien (ou son représentant) envoie directement son morceau aux professionnels qu’il a choisis, moyennant une contribution de 2 à 4 euros par contact. Ces derniers en perçoivent la moitié, ce qui les incite à écouter et à rédiger un retour. Selon Groover, l’artiste sollicite entre 20 et 30 cibles par campagne.

https://www.fusacq.com/buzz/groover-fait-l-acquisition-de-soonvibes-a207167_fr_

https://www.reseau-map.fr/groover-fait-lacquisition-de-soonvibes-pour-accelerer-dans-les-musiques-electroniques/